Base de connaissance – Auteur

Documentation

Généralités - Présentation du site

     Dans la plupart des cas, un site web s’apparente à un blog. Ce terme est issu de l'aphérèse d'un mot anglais composé, né de la contraction des termes web et log ; en anglais, log peut signifier registre ou journal. Le mot blog a été employé pour la première fois par Jörn Barger, en 1997.

    La similarité avec le concept de journal relève de l’évidence :

  • Quand on accède au site, la page d’accueil s’affiche comme la Une d’un journal.
  • La Une comprend, outre le titre du périodique, un ensemble de colonnes dans lesquelles sont écrits des extraits d’articles terminés par l’indication de la page où se trouve la suite ; le blog reprend le même principe et l’article complet est accessible via un lien sur lequel clique le lecteur.
  • Est venue s’ajouter à la Une des journaux la photo qui attire l’attention ; sur un blog, on peut la remplacer par une bannière carrousel dans laquelle défilent plusieurs photos.
  • Tout autour de la Une d’un journal, gravitent des petits pavés « traditionnels » : date, éphéméride, météo, saint du jour, etc… Le blog utilise des « widgets » qui, eux, peuvent apparaître dans toutes les pages.

Le tryptique

Tout site internet s’articule autour de trois contextes fonctionnels :

    1. Une charte graphique, basée sur un thème adapté aux besoins, structurant l’affichage des toutes les pages du site,
    2. Un ensemble de contenus exposés aux internautes,
    3. Une interface d’administration permettant aux membres du site de gérer les contenus.
  1.  

 

La charte graphique

    Elle structure l’organisation de l’affichage à l’écran pour permettre aux visiteurs la meilleure expérience possible.

    Elle est détaillée dans la page qui lui est réservée, et permet d’agir sur un certains nombre de paramètres, couleurs, typographie, titre, sous-titre, etc …

 

Les contenus

    Ils se divisent essentiellement en deux objets :

    • Les articles qui s’affichent sur la page d’accueil et permettent au visiteur de prendre immédiatement connaissance des dernières nouvelles,
    • Les pages dont le contenu est considéré comme permanent, même s’il est modifiable à tout moment, dont le nombre parfois important nécessite l’utilisation d’un menu plus ou moins complexe pour y accéder.

    S’y ajoutent des éléments satellites spécialisés, les widgets (contraction de windows gadgets = fenêtres annexes), qui s’affichent sur le bandeau latéral droit et/ou en pied-de-page.

 

L’interface d’administration

Son accès est réservé aux seuls utilisateurs enregistrés sur le site auxquels est attribué le rôle d'auteur ou un rôle dont les capacités sont plus élargies.

Chaque utilisateur se voit attribuer un rôle lui permettant d’accéder ou non à certains contextes de gestion du site.

 

Les ressources

Les fichiers médias

    Dans leur plus simple expression, elles se composent de fichiers insécables que vous téléversez sur le site depuis votre ordinateur. Il s’agit généralement d’images, de photos, de fichiers audio, de vidéos, ainsi que de document PDF (compatibles avec Acrobat Reader, logiciel standard d’affichage de documents multimédias).

    Ces documents aboutissent dans un dossier spécifique du serveur, la médiathèque, où ils font l’objet d’un classement complexe.

 

La médiathèque

    Lorsque vous rédigez un article ou une page, vous agrémenterez souvent le texte par l’insertion d’images, de sons ou de vidéos.

    Le fait que l’image soit affichée ne signifie pas que tous les pixels qui la composent sont enregistrés dans la page expédiée vers le logiciel navigateur de l’internaute. Seule l’adresse web de l’image est incluse, charge au navigateur, selon ses capacités, son paramétrage et l’appareil sur lequel se fera l’affichage, d’en assurer le rendu (ou non).

    Par ailleurs, cette solution permet d’utiliser la même ressource dans diverses pages ou articles sans augmenter la charge de travail du serveur.

    Il en va ainsi pour tous les documents que vous téléverserez depuis votre ordinateur dans la médiathèque.

    Sa gestion fait l’objet d’un mode d’emploi spécifique.

    Toutes les ressources ci-dessous sont d’ailleurs construites à partir des fichiers stockés dans la médiathèque.

 

Contenus personnalisés

       Selon les besoins du site, son gestionnaire et ses utilisateurs désirent mettre en œuvre des contenus spécialisés dans un affichage nécessitant une pré-programmation spécifique. Ce sera éventuellement le cas de diaporamas, de galeries d’images, des tableaux de données, d’images animées, de cartes géographiques, …

 

Les diaporamas

    Collection d’images s’affichant successivement  en boucle, ils s’intègrent dans les pages grâce à l’insertion du raccourci (voir ci après le concept de raccourci).

Les galeries

    Une galerie comprend plusieurs images disposées ensemble sur une même page. Selon le format et les dimensions des images, on choisit le modèle d’assemblage le mieux adapté.

Les fichiers audio

La bibliothèque des médias vous permet d’insérer dans vos contenus des bandes sonores.

Le navigateur de l'internaute doit disposer d’un « lecteur audio » leur permettant de gérer le défilement, le niveau sonore, ...

 

Les listes de lecture (playlists)

A l’instar des fichiers audio individuels, on peut vouloir composer une liste de lecture.

Les fichiers vidéo

    Il est possible de mettre à disposition des vidéos depuis la bibliothèque des médias. Y héberger des vidéos personnelles pose néanmoins des problèmes en matière de performance qualité/vitesse et peut poser des problèmes quant aux limites de capacité de stockage du site.

    On a parfois recours à des sites tiers spécialisés (Youtube, Vimeo, Dailymotion, clouds, …).

 

Les livres électroniques

    Leur gestion et leur lecture est comparable à celles des diaporamas, sauf qu’ils s’agit d’images de pages se succédant comme dans un vrai livre.

Autres ressources

    Chaque site ayant ses spécificités, il est parfois nécessaire d’y ajouter des ressources employant une base de données supplémentaire, des modules préprogrammés, …

    Leur intégration dans les pages du site passe par l’insertion d’un raccourci (voir ci-après) simplifiant leur mise en œuvre.

 

Les widgets

    Acronyme formé par les mots anglais « windows » et « gadgets », ce sont des pavés de faibles dimensions dont le contenu est limité à une seule finalité bien précise.

    Leur affichage est positionné sur le bandeau latéral (quand celui-ci est apparent) et/ou dans le pied de page.

    Ils sont rarement mis à jour, parfois le sont automatiquement, et leur affichage se répète généralement dans tous les pages du site.

 

Les raccourcis

    Certains contenus complexes et spécialisés nécessitent préalablement une construction spécifique  qu’il n’est pas possible de réaliser sans connaissances de la programmation.

    Lorsqu’ils sont disponibles, on les insère dans un article ou une page au moyen d’un raccourci (shortcode).

    Un raccourci se présente sous forme d’un mot-clé suivis parfois de paramètres variables, l’ensemble étant inséré entre crochets, comme dans l’exemple ci-dessous :

[mot-clé param1=ʺabcdʺ param2=28]

    Leur liste et leur mode d’emploi fait l’objet d’une documentation spécifique.

 

Les utilisateurs et les rôles

    Les personnes qui fréquentent le site le font en raison d’un intérêt variable allant de la simple curiosité jusqu’à un niveau plus ou moins élevé de participation au contenu.

    Alors que le visiteur est celui qui fait un passage sans lendemain, l’utilisateur a sollicité ou agréé la création d’un compte personnel, auquel on associe un rôle.

    Selon son niveau d’implication, le rôle de l’utilisateur va du simple ʺContactʺ jusqu’à celui de ʺGérantʺ.

    Notons d’ores et déjà que, lors de la construction du menu déroulant donnant accès aux pages du site, il est possible de réserver sélectivement l’accès de certaines rubriques à des utilisateurs connectés et  selon leur rôle. Nous abordons ainsi la notion d’accès privé. La première page privée comprend un formulaire permettant à chacun de mettre à jour son profil (adresse email, nom, prénom, adresse, ...).

    La gestion des utilisateurs et des rôles est décrite dans la documentation qui lui est réservée.

 


Langage